L'entrepreneur en quelques questions

2017-09-08

Qui es tu (expérience de vie, cheminement professionnel, comment t’es tu rendu à la photographie)
JM : Je suis originaire de la région du Saguenay/Lac St-jean et c’est ici que j’ai étudié en informatique (d’où ma passion pour la post production et la retouche). Dans le travail que j’ai occupé par la suite, je sentais que je ne pouvais pas m’accomplir autant que si je devenais mon propre patron. Entretemps, je faisais de le photo amateur avec quelques contrats par-ci par-là mais c’était davantage axé sur le portrait. En 2014, un de mes bons amis m’a proposé de me lancer en photo commerciale et industrielle puisqu’il y avait un réel besoin qui n’était pas comblé en région. J’avais déjà quelques contrats, un petit portfolio et bien que ce fût un vrai coup de dé, c’est ainsi qu’est née mon entreprise JMDecoste photographe. 

Qu’est-ce qui te passionne en photographie?
JM : La photo c’est un domaine positif, chose que j’adore. On touche à tout, le marketing, la communication, le côté design et le côté humain aussi qui est très important. J’aime beaucoup cet aspect vivant de la photographie puisqu’on doit pouvoir reconnaitre les besoins de la personne et bien le représenter en photos.Si je te demande de choisir un seul type de photo pour le restant de tes jours, lequel choisirais tu (ex : commercial, portrait, corporatif, industriel, nature, créatif)JM : Si je n’avais qu’un seul genre de photo il s’agirait encore de photos avec des gens. Que ce soit du portrait ou du reportage j’aime voir les personnes dans leur environnement. C’est pour cela que je fais de la photo corporative, c’est un mixte entre les gens et leur environnement de travail.

 

Où puises-tu toutes tes idées, de quoi es-tu inspiré?
Pinterest (rires) plus sérieusement, la base de la photographie est une combinaison de lumière et d’ombre et tout ce qui en découle est un mixte des deux. La photographie c’est l’art d’allier la lumière et le sujet de la photo et je crois que c’est quelque chose qui vient avec le temps. D’ailleurs je crois que l’inspiration vient avec l’expérience. Je trouve plus facilement des idées et je développe plus rapidement mes réflexes créatifs à force d’en faire. Quand ça fait longtemps qu’on fait de la photo on sait plus où l’on s’en va et comment le projeter sur l’appareil. Donc je te dirais que mes idées viennent avec la pratique et beaucoup d’expérience.

Qu’est ce qui fait la force de JMDecoste photo?
Je suis quelqu’un qui aime prendre les devants et qui a un bon sens créatif mais la principale force de mon entreprise c’est mon implication. Quand je démarre un projet pour un client il est primordial pour moi de développer une bonne communication avec l’autre personne. De cette façon, je suis davantage capable d’entrer dans l’univers du client et de l’impliquer dans le processus créatif pour produire un résultat final représentatif. Je trouve très important de mettre le client à l’aise cela permet d’offrir un service de qualité et de répondre encore plus précisément à ses demandes. Le produit final est non seulement un bon produit, mais également un outil stratégique pour le client.

Tu nous parles de stratégie, qu’est-ce que cela implique en photographie?
JM : La stratégie c’est de penser en fonction du message que tu veux faire passer. Mon but c’est de faire ressortir les principales lignes directrices de l’entreprise aux yeux des clients. La stratégie c’est d’aller chercher les valeurs de ces entreprises et de faire un clin d’œil à tout ça en photo. C’est également savoir guider le client; comment il doit s’habiller pour la photo, quelle ambiance on veut créer dans la photo, veiller à ce que chaque petit détail soit là pour une raison. C’est pour ça que je passe du temps avec le client, on fait des rencontres préparatoires on évalue avec le client ce qu’on veut démontrer de lui ou de son entreprise.

Comment te distingues-tu de la concurrence, des autres photographes de la région?
JM : Je crois que la principale distinction entre la concurrence et moi est ma façon de travailler avec le client. Comme je l’ai mentionné précédemment, je crois beaucoup au travail d’équipe et c’est très important pour moi que le client soit intégré au processus de création pour arriver à des photos qui font passer le bon message. J’ai une grande capacité d’écoute et je suis quelqu’un d’accessible ce que les clients apprécient énormément. Cela me permet donc d’établir une belle relation de confiance avec eux et de faire une analyse plus approfondie de leurs besoins et de trouver une manière de les combler par mon travail.

Quels sont les gros projets qui s’en viennent pour toi? (capsule, formation, ajout d’une adjointe)
JM : Je veux tout d’abord faire de la formation en ligne. J’en faisais déjà un peu l’an passé mais cette année, je veux pousser ça plus loin. Il y déjà beaucoup de ce type de formation aux États-Unis et en Europe mais très peu au Canada et encore moins en français. Avec ces capsules je vise à faire du marketing d’affiliation, pouvoir présenter mes partenaires en photographie, faire des collaborations mais aussi augmenter la notoriété de mon entreprise. Je trouve ça vraiment stimulant de partager mes connaissances avec les autres sans pour autant trop me prendre au sérieux. Et j’aime l’idée de pouvoir rendre le tout accessible.Aussi un autre gros projet pour moi cette année c’est d’avoir agrandi l’équipe. Après avoir fait un bilan sur mes forces (ma créativité, mon sens de la vente et ma facilité à communiquer) et mes points faibles (comptabilité, gestion de temps administration), j’en suis venu à la conclusion qu’un ajout dans l’équipe serait bénéfique. Ainsi je peux me concentrer davantage sur les gros projets qui s’en viennent tout en ayant un bon coup de main dans le côté plus administratif. En tant qu’entrepreneur je ne pourrais pas avoir fait un meilleur choix. 

Retour aux articles